Guide d’entretien plancher bois franc

Le bois et l’eau

Les fibres du bois se gonflent lorsqu’elles absorbent de l’eau, ce qui peut détériorer le bois et le fini de votre plancher. Lorsque l’eau s’infiltre dans le plancher, elle peut entraîner une variation dimensionnelle des lamelles, une décoloration du bois et favoriser le développement de moisissures entre les lamelles.

La cuisine et le hall d’entrée sont des endroits propices au contact du bois et de l’eau3. À cet effet, une attention particulière doit être portée aux planchers de bois installés dans ces endroits afin de maintenir les conditions de température et d’humidité aux valeurs prescrites4 et d’éviter le contact du bois avec l’eau sous toutes ses formes5.

À éviter

En toute circonstance, évitez d’utiliser une grande quantité de liquide pour le nettoyage des planchers. Ne jamais laver votre plancher à grande eau ou avec une vadrouille saturée d’eau.

Recommandations

Essuyez sans attendre tout déversement d’eau, de liquide ou de détergent sur la surface de votre plancher avant qu’il ne soit absorbé par les fibres du bois.

Placez des carpettes devant l’évier, le lave-vaisselle ou les emplacements de travail dans la cuisine. Utilisez des tapis à chacune des portes d’entrée pour recueillir l’eau et la neige.

Placez des assiettes étanches sous les pots de plantes vertes pour éviter les déversements accidentels. Choisissez des pots munis de glaçure étanche plutôt que ceux dont la céramique est poreuse car ils laissent suinter l’eau.

Le bois et les abrasifs

Les abrasifs sont une menace directe pour vos planchers. Les grains de sable ou de très petits cailloux sur la surface du plancher agissent, sous la friction des pas, comme un papier à poncer sur le fini. Un simple petit caillou peut marquer la surface ou endommager le fini.

Recommandations

Utilisez l’aspirateur aussi fréquemment que nécessaire. Placez des tapis aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur devant chacune des portes d’accès de la résidence. Ces tapis doivent capter et retenir les abrasifs tout en permettant une aération du plancher.

Le bois et l’humidité

Le bois est un matériau naturel qui réagit constamment aux variations que subit son environnement. L’humidité interne du bois doit idéalement se situer entre 6 % et 9 %. Le bois se gonfle en absorbant l’humidité excessive dans l’air et se contracte si le taux d’humidité ambiant devient insuffisant6.

Les lamelles qui ont un taux d’humidité interne supérieur à la norme peuvent présenter un aspect légèrement bombé, alors que des espaces entre les lamelles peuvent apparaître si le bois a un taux d’humidité interne trop faible. Généralement, le bois reprend sa dimension originale lorsque les conditions reviennent à la normale.

Recommandations

Maintenez des conditions d’humidité relative entre 40% et 55% et une température d’environ 20℃ dans la résidence pour préserver l’humidité interne du bois et, par conséquent, sa stabilité dimensionnelle. Ces conditions sont également idéales pour les êtres humains. Au besoin, utilisez les appareils appropriés tels que : échangeur d’air, système de chauffage, déshumidificateur, humidificateur, etc., pour corriger les conditions ambiantes.

Pour éviter de marquer le bois

Les essences de bois durs utilisées dans la fabrication des planchers Mercier possèdent une bonne résistance à la compression. Cependant, si la pression exercée sur le bois est supérieure à son degré de résistance, le bois marquera. La pression est déterminée par le poids de l’objet et par sa surface de contact. Pour un poids équivalent, plus la surface de contact est réduite, plus la pression exercée sur le bois est grande.

À éviter

Les talons aiguilles sont à déconseiller sur un plancher de bois franc car ils peuvent marquer la surface. La surface de contact du talon est tellement réduite que la pression exercée peut atteindre facilement 3500 livres au pouce carré. Si le talon est usé ou brisé, les dommages sont encore plus grands. Les chaussures munies de clous ou d’embouts métalliques pointus sont à proscrire.

Recommandations

Fixez des coussinets feutrés sous chacune des pattes de meubles et de chaises pour faciliter les déplacements sans érafler la surface. Vérifiez périodiquement l’état d’usure des coussinets de protection et remplacez-les au besoin. Coussinets feutrés MERCIER disponible chez votre détaillant.

L’utilisation de chaises sur roulettes directement sur la surface du fini est à proscrire. Employez un tapis protecteur ou une surface de roulement en plexiglas. Placez des protecteurs sous les roulettes étroites ou remplacez-les par des roulettes larges faites de caoutchouc ou de polyuréthane souple.

Les griffes des animaux domestiques doivent être taillées régulièrement pour réduire l’importance des éraflures qu’ils peuvent causer7.

Évitez de déplacer des meubles ou des objets lourds en les traînant sur la surface du plancher. Soulevez les meubles à transporter ou déposez-les sur une surface de contreplaqué (pour répartir la charge) placée sur une couverture douce afin de les faire glisser sur le plancher.

Les changements de coloration du bois

Les produits Mercier sont munis d’un écran protecteur incorporé au fini uréthane qui filtre les rayons ultraviolets responsables du jaunissement du plancher. Cette mesure permet de préserver le plus longtemps possible l’apparence originale de vos planchers. Il est tout de même recommandé de ne pas exposer le plancher aux rayonnements directs du soleil ou d’un éclairage intense. Déplacez les moquettes et les meubles à l’occasion pour uniformiser la coloration progressive du plancher.

Noter que les essences exotiques, le cerisier et le noyer sont caractérisés par une maturation naturelle de la coloration avec ou sans exposition aux rayons UV.

Que faire en cas de petits incidents

Voici des règles simples sur la façon de réagir lors de petits incidents.

Déversement de liquide

Épongez rapidement l’endroit mouillé avec un chiffon sec ou un papier absorbant. Nettoyer ensuite la surface à l’aide d’un chiffon humecté de produit nettoyant Mercier.

Tache collante ou grasse

Versez suffisamment de nettoyant Mercier sur un chiffon pour l’humecter, appliquez sur la tache et frottez la surface maculée. Rincez le chiffon, essorez complètement la surface.

Trace de caoutchouc ou de semelle de soulier

Frottez avec un chiffon légèrement imbibé de nettoyant Mercier.

Tache vraiment tenace

Tache d’encre, de goudron, de crayon de cire, etc. En premier lieu, essayez avec le chiffon imbibé de nettoyant Mercier. Si vous n’obtenez pas de bon résultat, utilisez une petite quantité de solvant à peinture ou d’essence à briquet sur un chiffon sec et frottez localement. Essuyez ensuite avec le produit nettoyant Mercier pour éliminer toute trace de résidus.

Éraflure sur le bois ou le fini

Il est possible de corriger de légères éraflures du fini uréthane avec l’ensemble de retouche Mercier. Voir les instructions pour effectuer de petites réparations sur les lamelles

Marque très profonde

Une lamelle endommagée par la chute d’un objet lourd ou par toute autre circonstance peut facilement être remplacée. Voir les instructions pour remplacer une lamelle.

Comment effectuer une réparation mineure sur des lamelles

Vous pouvez masquer de petites marques et trous laissés par les clous de surface à l’aide de la pâte de retouche Mercier de la façon suivante :

  1. Combler la caviter à l'aide de la pâte de retouche ;
  2. Essuyez immédiatement le surplus de pâte de retouche à l’aide d’un chiffon propre et du nettoyant Mercier ;
  3. Appliquez une mince couche d’uréthane à la surface de la pâte de retouche ;
  4. Laissez sécher environ 1 heure.

Comment remplacer une lamelle

Le remplacement d’une lamelle de plancher est une opération relativement simple et fréquente pour changer une lamelle endommagée ou fissurée. Si vous n’êtes pas en mesure de faire le remplacement vous-même, contactez votre détaillant Mercier pour effectuer le travail.

  1. Sélectionnez une lamelle de remplacement légèrement plus longue que celle à remplacer. Choisissez une lamelle qui se marie bien à celles environnantes.
  2. À l’aide d’une scie circulaire ou d’une toupie, couper la lamelle sur toute sa longueur à environ 1/2 " de chaque côté des bordures. Ajustez la profondeur de coupe en fonction de l’épaisseur de la lamelle.
  3. Pour un plancher collé, effectuez plusieurs coupes rapprochées afin de séparer la lamelle en sections réduites.
  4. Effectuez une coupe en diagonale au centre de la lamelle d’une extrémité à l’autre des incisions réalisées à l’étape précédente (plus d’une coupe peut être nécessaire lorsque la lamelle est collée).
  5. À l’aide d’un ciseau à bois, retirez d’abord la partie centrale de la lamelle (entre les incisions latérales).
  6. Retirez les clous ou agrafes (cette étape ne s'applique pas pour une installation de lamelle d'ingénierie collée) puis éliminez les bordures en évitant d’endommager les lamelles avoisinantes.
  7. Retirez le papier de construction le cas échéant ou l’adhésif en place et nettoyez la surface de tout résidu.
  8. Taillez la lamelle de la longueur désirée en coupant la partie mâle de cette dernière.
  9. Retirez la partie inférieure de la rainure femelle sur le côté et le bout de la lamelle.
  10. Insérez la lamelle en guise d’essai à la position qu’elle devra occuper et retirez-la.
  11. Appliquez l’adhésif sur le Positionnez la lamelle en sous-plancher.
  12. Positionnez la lamelle en sous-plancher. place à l’aide d’un maillet de caoutchouc et d’un bloc de bois.

La restauration d’un plancher préverni

Les planchers prévernis en usine peuvent faire l’objet de restauration après plusieurs années d’utilisation. Deux solutions s’offrent généralement aux consommateurs selon l’état du parquet. Il est possible d’appliquer une nouvelle couche de finition si l’usure est limitée. On peut également procéder à un sablage de la surface et à l’application d’un nouveau fini. Cette dernière option permet aux consommateurs de changer la coloration du plancher en appliquant une teinture.